Sur ses gardes
bubesie - Fotolia

Le chirurgien palette fend les eaux tropicales de la région indo-pacifique tel un éclair bleu vif. Si ses mouvements éveillent l'attention d'un prédateur, il peut se défendre en dégainant son arme secrète : un scalpel ou, tout du moins, ce qui y ressemble.

Ce poisson possède, en effet, une épine osseuse de part et d'autre de sa nageoire caudale, à la jonction avec son corps. À la moindre alerte, le Paracanthurus hepatus peut ainsi déployer son « mini-scalpel » comme un canif. Le chirurgien bleu tire d'ailleurs son nom de cette arme si caractéristique.

Les lames et glandes à venin cachées aux extrémités des nageoires du chirurgien bleu lui permettent d'éloigner les prédateurs, mais constituent également un danger pour les humains. Malgré son mécanisme de défense acéré, ce poisson demeure l'un des repas préférés des requins, murènes, thons et mérous-tigres. 

L'Homme, lui, apprécie le chirurgien palette pour ses magnifiques couleurs, facilement reconnaissables : une robe bleu intense, des taches noires de chaque côté et une queue jaune éclatante. La forme plate et le corps ovale de ce poisson font écho à son passe-temps préféré : nager et être constamment en mouvement. Le chirurgien bleu est donc considéré comme un nageur d'endurance.

Adulte, le chirurgien bleu aime tout particulièrement « flâner » dans les récifs coralliens, à la recherche de zooplancton. Il grignote aussi, ici et là, des algues ou des coraux. Son besoin d'espace et sa taille pouvant atteindre 31 centimètres n'en font pas un poisson idéal pour un aquarium. Le chirurgien bleu est, par conséquent, réservé aux aquariophiles accomplis.

L'acquisition de ses couleurs

Personne n'est encore parvenu à faire se reproduire des chirurgiens bleus en captivité, ce qui signifie que ceux présents dans les aquariums marins ont été prélevés dans la nature. Les chirurgiens palettes ne pondent pas à un endroit donné (comme les poissons-clowns, par exemple). Ils libèrent leurs œufs et leur sperme dans l'eau pendant qu'ils nagent. Les œufs fertilisés et les larves translucides qui en résultent flottent ensuite librement parmi le plancton pendant environ 40 jours avant de s'installer dans un récif pour se développer et devenir des juvéniles. Au cours de cette phase, ces petites créatures marines se colorent également progressivement, jusqu'à arborer leur bleu intense.